Connexion
Vous avez crédits

Actions pédagogiques

DALLET, Nicolas

photo animation pedago3

La démarche

Description de la ferme : Ferme apicole productive et pédagogique.

Production : 150 ruches réparties entre le Crestois et le Valentinois + quelques transhumances locales : acacia (Ardèche & Drôme des collines), chatâignier (Vallée de l'Eyrieux), lavande (Drôme provençale). Miellerie basée aux Compagnons de la Terre, à Eurre.

Transformation : teinture-mère de propolis, bougies et bientôt des savons (cire/miel/propolis).

Prestations pédagogiques : animations sur la ferme et hors-les-murs, auprès de différents publics et volet de formation.

Commune : Eurre, chez les Compagnons de la Terre

La démarche

Nicolas DALLET propose des animations pédagogiques autour de l'abeille auprès de publics divers et particulièrement des scolaires. Grâce à une mallette d'outils pédagogiques enrichie d'année en année, Nicolas se déplace en classe pour faire des animations pédagogiques. Il peut également accueillir des groupes au sein de sa ferme.

Issu du monde éducatif, Nicolas a réfléchi à la création de son activité apicole en intégrant dès le départ son projet d'animations pédagogiques. La production apicole (miel et propolis) reste aujourd'hui son activité principale, aussi bien au niveau de son temps de travail que de l'apport financier que cela représente (environ 3/4 du chiffre d'affaire). Néanmoins, l'animation pourrait prendre davantage de place dans son emploi du temps car il y a du potentiel.

Aspects financiers

La mise en place d'animations pédagogiques requiert du temps et un peu d'argent si l'on veut en faire un atelier de diversification à part entière. Nicolas a investi plusieurs milliers d'euros pour concevoir sa mallette pédagogique... Mais rassurez-vous, ça peut être beaucoup moins ;) Il a notamment acheté du matériel « miniature » adapté aux enfants : extracteur et matériel de miellerie itinérant, combinaisons intégrales, ruchette vitrée, etc. Il a également réalisé un pannel d'outils et supports visuels.

Cela lui requiert entre 6 et 8h de travail pour une demi-journée d'animation en classe : échanges avec les enseignants (en amont et en aval), trajets, préparatifs de la salle et rangement, etc. Sans compter l'entretien et le renouvellement du parc matériel pédagogique ainsi que la conception de nouveaux outils. Néanmoins, Nicolas constate qu'il est aussi bien rémunéré, (voire mieux) en réalisant des animations qu'en produisant son miel - à heures de travail +/- équivalentes. Le gros avantage reste que le fruit de ses animations représente une entrée d'argent/trésorerie non négligeable, car indépendante des aléas de la production - devenue assez aléatoire.

Points forts et difficultés

Points forts

La diversification de son activité lui permet de s'assurer un complément de revenu tout en variant son travail et en y apportant une dimension de transmission, de sensibilisation à son métier, ses valeurs, l'environnement et les valeurs paysannes. Son activité d'animateur lui permet de s'assurer un revenu plus « régulier » que celui issu de son exploitation apicole, qui peut être extrêmement variable.

Conseils de Nicolas

Ce projet doit avoir un sens pour l'agriculteur/trice (rôle de sensibilisation et de transmission).

Il est opportun de bien penser la place des animations pédagogiques sur sa ferme pour ne pas compromettre son coeur de métier : la production. Nicolas a ainsi limité son nombre de ruches, a défini des périodes plus propices à l'animation, s'est fixé 2 jours d'animation maximum à la suite pour ne pas compromettre ses interventions sur les ruches, etc.

Les interventions pédagogiques ne s'improvisent pas ! Cela requiert du temps et un minimum d'expérience pour que cette activité fonctionne bien. Les supports pédagogiques semblent importants voire indispensables pour que tous les enfants s'y retrouvent (qu'ils soient plutôt auditifs, visuels ou kinesthésiques).

Nicolas informe qu'il est possible de faire appel à des fondations ou de répondre à  des appels à projets pour aider au financement de supports pédagogiques. Il a d'ailleurs reçu une aide suite à sa réponse à un appel à projet lancé par le département de la Drôme en 2016. La subvention qu'il a obtenue lui a permis de financer des combinaisons apicoles, une ruche cheminée et de nombreux autres matériels, qui servent aussi pour le public touristique.

Nicolas insiste sur l'intérêt d'échanger, d'assister à des animations faites par les collègues, de se former et de participer à des réseaux pour développer cette activité d'animations pédagogiques.

Ressources

Réseau Drômois d’Education à l’Environnement (RDEE)

Maison de Quartier des Ors, 26, rue Magnard, 26100 ROMANS SUR ISERE

contact@rdee26.fr / http://rdee26.com/

 

CIVAM de la Drôme (réseau pédagogique, formations, outils pédagogiques)

17 Avenue Félix Faure 26000 VALENCE

04 26 42 33 97 – accueil.civam26@gmail.com / fdcivamdrome.org

 

Association Le Mât (centre d’éducation et de formation à l’environnement)

Le Viel Audon 07120 Balazuc

04 75 37 73 80 / marie.simonchaussy@orange.fr / www.levielaudon.org

 

Les Collectivités drômoises : Communauté de Communes du Val de Drôme, Communauté de Communes du Crestois et Pays de Saillans, Valence Romans Agglo

 

Entretien réalisé lors d’une animation en classe de CE1-CE2 de l’école de Saillans (institutrice : Muriel GIRAIN).

Nicolas DALLET propose des animations pédagogiques autour de l’abeille auprès de publics divers et particulièrement les scolaires.