Connexion
Vous avez crédits

Cuma intégrale

MAGNET , ERIC

cuma integrale

La démarche

Présentation de la ferme :

CUMA ROCHECOLOMBE – Président : Dominique MAGNET
6 adhérents –220 hectares 17 matériels dont 2 tracteurs

Eric Magnet, agriculteur en polyculture-élevage et trésorier de la CUMA.

 

Une Cuma intégrale se distingue d'une Cuma « classique » par le taux d'intégration du matériel : environ 80% du matériel est partagé. La Cuma intégrale possède l'ensemble de la chaîne de mécanisation dont la traction, du travail du sol jusqu'à la récolte. Les adhérents n'ont presque plus de matériels en propriété individuelle. Aujourd’hui il manque le pressage dans la chaine de fenaison : le prochain défi ?

D’où vient ce projet – à quelle problématique il répond :  

Les charges de mécanisation pèsent 30% des charges d’une exploitation, et la traction en est responsable pour moitié. Réduire ses charges de mécanisation, c’est avoir du revenu en plus, et ainsi pouvoir amortir les diverses fluctuations du monde agricole (marché, météo, …).


Pourquoi c’est innovant ?

« Ce n’est pas tant la CUMA Intégrale en elle-même qui est innovante, mais c’est surtout qu’elle favorise l’innovation car on remet dans les fermes de la souplesse et de la capacité d’investissement ».

Comment ça fonctionne ?

L’organisation entre les adhérents est la clé du bon fonctionnement dans la CUMA. Le téléphone est le meilleur allier pour organiser l’utilisation du matériel en fonction des besoins de chacun !

Aspects financiers

Chaque année, la CUMA facture aux adhérents les charges (amortissement, réparation, …), au prorata du nombre d’hectares des exploitations. La charge moyenne est d’environ 210€/hectare.

La prise de parts sociales est nécessaire à l’adhésion d’une CUMA.

Points forts et difficultés

Les avantages

  • Charges de mécanisation réduites
  • Confort de travail
  • Matériel performant
  • Facilite l’installation
  • Maintien une agriculture compétitive pour des petites exploitations
  • Plus de revenus pour les exploitations
  • Création d’échanges et du partage d’expériences

Les difficultés

Au début, la CUMA facturait aux adhérents un forfait de 200€/ha sans comptabiliser le nombre d’heures et d’hectares réels réalisés. C’était plus simple, mais cela masquait la réalité de l’activité, qui était en augmentation. Aujourd’hui, tout est noté !

Conseils de ERIC

De bien formaliser son projet individuel au sein du groupe. Il est important que chaque membre du groupe partage la stratégie commune de la CUMA.

Aussi, il est Important de tout écrire et de tout bien formaliser (nombre d’heures, hectares, …). Le Règlement Intérieur est également important pour formaliser les règles du groupe, le structurer, et assurer un bon fonctionnement.

Ressources

Accompagné par la FDCUMA Drôme.

Liens vers des sites permettant de creuser la thématique (bibliographie – lien – PDF ) 

http://www.entraid.com/tag/cuma-integrale

http://www.cuma.fr/sites/default/files/196/dossiers/emploitravail/hors-serie-entraid-nov-05.pdf

http://www.cuma.fr/france/content/guide-cuma-integrale

http://www.wobook.com/WBTF3tz17560/Entraid/Entraid-Est-special-Drome-novembre-2015.html#

Contact/coordonnées de structures locales qui accompagnent ce genre de projet
FDCUMA Drôme – 95 avenue Georges Brassens – 26500 Bourg-Lès-Valence 
04 27 24 01 76 - www.cuma.fr/fiches/drome-federation-des-cuma

La CUMA Rochecolombe a été créée en 1992 avec pour objectif de réduire au maximum les coûts de mécanisation, et notamment de la traction en la mutualisant, et ainsi viser la Cuma dite « intégrale ».