Connexion
Vous avez crédits

L'élevage de champignons artisanal

DELCOURT, Ken

Lelevage de champignons artisanal

La démarche

Présentation de la ferme 

Ken Delcourt est paysan champignonniste (avec un statut d’exploitant agricole), Au Ti’ champi, depuis 2016, à Autichamp son village natal.

D’où vient ce projet ?

Il a rapporté cette idée d’un voyage au Mexique, il y a une dizaine d’années, ou il a pu découvrir la production de champignons en zone montagneuse en altitude, en forêt.

Pourquoi c’est innovant ?

En France, de nombreuses champignonnières ont fermé dans les années 90 à cause de la concurrence avec les marchés européens. C’est sa démarche de produire de manière artisanale qui est innovante car les champignonnières restantes sont quasiment toutes sur un model industriel.

Comment ça fonctionne ?

Ken produit son substrat lui-même à partir de sciure de bois issue de forêts locales et de pailles d’agriculteurs du village.

Il achète les souches mais se charge de les multiplier.

Vient après la phase d’incubation dans un climat chaud et sec : 1 mois pour les pleurotes et 3 mois pour les shiitakes.

Après cette phase, un changement d’atmosphère, passage à un climat humide et plus frais permet de lancer la production. Un « lot » de champignon est appelé une volée. Il y en a en moyenne 3-4 pour un même sac de substrat avant que celui-ci ne soit composté.

Il récolte et commercialise ensuite sa production en circuit court : restaurateurs, magasins de producteurs et vente directe.

Le substrat usagé mycéliumisé est ensuite composté.

Aspects financiers

Il a bénéficié de prêts d’honneur de la part de l’Etat, le prêt d’honneur et de la plateforme Initiatives Vallée de la Drôme, et un prêt d’honneur pour « initiative remarquable ».

Points forts et difficultés

Les points forts :

Ken est très autonome.

Pour lui, la vallée de la Drôme est un lieu propice au développement d’activités en circuit court, en agriculture biologique et à l’installation des jeunes agriculteurs.

Il est possible de cultiver des champignons toutes l’année.

Les « déchets » de cette production c’est-à-dire les substrats usagés, représentent des amendements compostables d’une très haute qualité.

Les champignons sont une très bonne alternative à la viande car très riches en vitamines et en oligo-éléments.

Les difficultés- les points de vigilance

Comme il existe peu de champignonnistes en France, il y a peu de référence et d’accompagnement. Il faut s’autonomiser sur la recherche d’information et expérimenter. De plus cela prend un peu de temps avant de trouver la bonne « recette » pour les substrats puis pour la production.

Il faut faire attention aux contaminations extérieures qui peuvent perturber grandement la production.

Conseils de Ken

Pour la production artisanale, il faut avoir le goût de l’expérimentation.

Il ne faut pas hésiter à demander de l’aide.

Ressources

Contacts

Initiatives vallée de la Drôme : Accompagne les porteurs de projets surtout pour la partie économique.

04 75 25 62 87,

http://www.initiative-valleedeladromediois.fr/notre-mission.html

La chambre d’agriculture accompagne aussi ce genre de projet

Téléphone : 04 75 82 40 00

Fax : 04 75 42 85 76

Courriel : accueil@drome.chambagri.fr

Pour plus d’informations :

Association Nationale Interprofessionnelle du Champignon de Couche

http://www.anicc.com/

L'ANICC est composée de 2 organisations professionnelles :

- La Fédération nationale des Syndicats Agricoles de Cultivateurs de Champignons (FNSAC)

- La Fédération des Industries d'Aliments Conservés (FIAC).

 

Centre Technique du Champignon                              

http://www.ct-champi.fr/

Créé en 1988, le Centre Technique du Champignon est le « bras » technique de l'interprofession ANICC (Association Nationale Interprofessionnelle du Champignon de Couche).

La myciculture

https://agronomie.info/fr/technologie-de-myciculture-enfin-disponible/

Sur cet article vous trouverez un résumé des étapes de productions de champignons et les paramètres clés de la myciculture.

Il est précisé que les besoins financiers pour se lancer dans la production de champignons sont relativement faibles puisque le substrat est souvent composé de coproduits ou de « déchets ».

Livre sur la culture de champignon à petite échelle 

https://publications.cta.int/media/publications/downloads/1295_PDF_1.pdf

Idée de parcours pour se former en tant que champignonniste

http://www.letudiant.fr/lycee/lycee-pro-cap/agriculture/agriculture_7-16912/capa-ouvrier-champignonniste-15965.html

Plus d’informations sur le prêt NACRE :

https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F20016

Le Nouvel Accompagnement à la Création ou la Reprise d'Entreprise (Nacre) permet à certains bénéficiaires de créer ou reprendre une entreprise en étant accompagnés pendant 3 ans. Il aide au montage du projet de création ou de reprise, à la structuration financière et au démarrage de l'activité.

 

 

 

Cette vidéo parle de l’élevage de champignons bios de manière artisanal, en intérieur en cave et en extérieur sur des billots de bois.