Connexion
Vous avez crédits

Des essais variétaux à la ferme

Fauriel, Joël

P1040603

La démarche

Présentation de la ferme 

Les essais variétaux sont menés chez Joël Fauriel, Biotiful, Loriol, installé depuis 1999.

L’exploitation de 17 ha est composée de pêchers (1.5 ha), d’abricotiers, de rotations d’ail et oignons autour de grandes cultures, de kiwis (actinidia), pommes, poires, cerises, le tout mené en bio.

Les produits sont vendus sur les marchés ou dans les magasins de producteurs locaux.

D’où vient ce projet ?

Ce projet vient de la rencontre deux partenaires mobilisés depuis de nombreuses années sur la recherche de variétés tolérantes aux maladies et aux ravageurs : Joël Fauriel, arboriculteur aujourd’hui et chercheur autrefois, passionné par le potentiel des variétés, et Claude-Eric Parveaud, chercheur au GRAB. Joël Fauriel, lorsqu’il était chercheur au GRAB avant d’être agriculteur, s’intéressait déjà à la problématique de sensibilité variétale chez le pêcher et l’abricotier, sur la recherche de plantes cultivées résistantes en général.

Pourquoi c’est innovant ?

D’après Joël Fauriel, l’identification des variétés tolérantes aux maladies et ravageurs est bien moins avancée pour des espèces comme l’abricotier ou le pêcher, par rapport au pommier. En effet, pour ces deux espèces de fruits à noyaux, la recherche a concentré ses efforts au cours des dernières années sur les méthodes de lutte directe des bioagresseurs (traitements), au détriment du potentiel que peuvent fournir des variétés tolérantes.

Mener cette recherche sur son exploitation, in situ, est innovant : l’agriculteur est impliqué dans la réflexion du protocole et détermine les objectifs de l’essai.

Comment ça fonctionne ?

L’agriculteur met à disposition un peu d’espace sur une de ses parcelles. Il a participé aux choix des variétés à tester. Le GRAB réalise les notations et l’analyse des données, et échange régulièrement avec l’agriculteur.

L’essai mené depuis 2 ans, est constitué par un rang de 63 pêchers, de 9 variétés différentes, avec 7 répétitions. Les espèces sont évaluées pour leur sensibilité à tous les bio-agresseurs observés : cloque, pucerons, tordeuse orientale, bactériose, etc.

Premier résultats :  en 2017, les variétés Orine et Sanguine de Chanas ont été très endommagées par la cloque, avec plus de 50% de feuilles cloqués, alors que les variétés Roussane de Rodez, Belle de Croix Rouge et Reine des Vergers avaient moins de 10% de leur feuillage atteint par la cloque. Les observations se poursuivent actuellement. Les résultats sont diffusés sur le site internet du GRAB.

 

Aspects financiers

Cela représente assez peu pour l’agriculteur (200 euros/an d’entretien). Les seules charges sont des charges de main d’œuvre (à la plantation et pour l’entretien) et des d’intrants (très limité). Dans ce cas, l’implantation a été prise en charge par le GRAB. Le GRAB réalise cette expérimentation dans le cadre du PEP Arboriculture, avec le soutien financier de la Région Auvergne Rhône-Alpes.

Points forts et difficultés

Les points forts :

Faire de la recherche in situ, sur des parcelles où les traitements sont volontairement très limités, permet de faire ressortir les différences entre les variétés.

Co-construire des essais variétaux entre arboriculteurs et expérimentateurs permet d’avancer plus vite (partage des connaissances, des points de vue), plus loin (extrapolation des résultats immédiates).

Connaitre les variétés de pêchers les moins sensibles aux maladies et ravageurs permettra de réduire les interventions phytosanitaires et sécuriser les productions de fruits biologiques.

Les difficultés- les points de vigilance

Il faut accepter de mettre à disposition un peu d’espace, par exemple environ 800 m² dans ce cas, sur son exploitation et de consacrer un minimum de temps à l’entretien des arbres impliqués dans l’essais.

Conseils de Joël

Joël Fauriel conseille à tous les arboriculteurs qui aimeraient s’installer de se renseigner abondamment sur la question de sensibilité variétale avant de commander ses plants, de prendre le temps car le sujet est vaste…  mais pour lui cela en vaut la peine sur le long terme !

Ressources

Contacts

GRAB

Claude-Éric Parveaud, expérimentation arboriculture et viticulture

Tel : 04 75 59 92 08 / 06 81 37 45 82

claudeeric.parveaud@grab.fr

Pour plus d’informations :

Guide des sensibilités variétales aux bio-agresseurs

http://www.grab.fr/wp-content/uploads/2016/01/GRAB_guide_varietal_sensibilites_aux_bioagresseurs_2016.pdf

Ce guide réalisé par le GRAB et l’INRA, présente pour la pomme, le pêcher et l’abricotier, les anciennes et nouvelles variétés à disposition, moins sensibles à certains bio agresseurs.

Compte rendu de recherche : sélection variétale de pêchers tolérants à la cloque

http://www.grab.fr/wp-content/uploads/2010/07/A08-RA-03-cloque1.pdf

Compte rendu de recherche : évaluation de la sensibilité aux différents bio agresseurs d’une gamme variétale de pêchers

http://www.grab.fr/wp-content/uploads/2014/07/A11RA02_SensibiliteVarietalePechers1.pdf

Sensibilité variétale du pêcher à la cloque 25 variétés suivies pendant 3 années. Arbo Bio Info, Avril 2017.

 

Cette vidéo présente une expérimentation d’évaluation de la sensibilité aux bio-agresseurs de 9 variétés de pêchers chez un arboriculteur, Joël Fauriel, en collaboration avec le GRAB (Groupe de Recherche en Agriculture Biologique).