Connexion
Vous avez crédits

Un abattoir géré par les agriculteurs

Abattoir du Diois

abattoir

La démarche

Présentation de la structure

L’abattoir de Die est un abattoir multi-espèce (porcin, bovin, ovin, caprin, autruche). Il est aujourd’hui la propriété de l’intercommunalité du diois. Il est géré par la SARL Abattoir du Diois, elle-même composée de 49 sociétaires et 5 co-gérants, dont Pierre Emmanuel Robin, éleveur à Luc en Diois. L’abattoir est associé à une salle de découpe agrée afin de favoriser la vente directe.

D’où vient ce projet ?

En 2002, l’abattoir municipal est menacé de fermeture. Cela aurait eu un impact énorme sur l’activité économique et surtout sur l’élevage de la vallée. Pour éviter cela, la communauté de communes du Diois rachète l’abattoir et ce sont 45 éleveurs et 4 bouchers qui s’associeront pour reprendre la gestion de cet abattoir sous statut de SARL.

Pourquoi c’est innovant ?

Cet abattoir est particulier sur plusieurs points :

-          Sur sa taille et les volumes traités 

-          L’implication des éleveurs dans les chaines d’abattages.

Comment ça fonctionne ?

Ce sont des éleveurs sociétaires qui travaillent sur les chaines d’abattage. En salle de découpe, ce sont des bouchers tacherons qui interviennent. L’abattage se fait le lundi (10 tonnes environ chaque lundi) et la découpe les mardi, mercredi, jeudi et vendredi. Un sixième des animaux abattus sont transformés dans l’atelier de découpe. En 2017, l’abattoir a traité un volume de 420 tonnes. Malgré sa très petite taille, l’abattoir a les mêmes contraintes sanitaires et réglementaires que tous les autres abattoirs français.

La journée d’abattage est organisée ainsi :

- Autruches

- Bovins

- Porcs

- Ovins et caprins

La gestion administrative est assurée par les 5 co-gérants. Le statut juridique utilisé est la SARL mais le fonctionnement est très proche d’une coopérative (les co-gérants reçoivent un revenu symbolique par an).

Pour rejoindre l’abattoir, il suffit d’envoyer un mail à cette adresse abattoirdiois@orange.fr. Ils répondent à toutes les demandes. Une fois la demande acceptée, un horaire de passage est attribué à chaque éleveurs pour amener ses animaux. L’abattoir recrute toute l’année de nouveaux éleveurs prêt à travailler sur la chaine d’abattage avec le statut de tacheron. Pour cela il suffit de faire une formation hygiène de base.

Un préposé sanitaire et un vétérinaire sont mis à disposition par la DDPP.

Aspects financiers

L’abattoir a été racheté par la Communauté de commune du Diois avec des financements de la part de l’Etat, la région, le département et l’Agence de l’eau et des collectivités voisines. Cet investissement est remboursé progressivement par la SARL Abattoir du diois.

Les éleveurs sont des tâcherons prestataires de service pour la SARL.

Ils sont rémunérés par tête d’animal abattus. C’est un revenu supplémentaire non négligeable pour les éleveurs.

Points forts et difficultés

Les points forts :

-          Les éleveurs maîtrisent entièrement leur production, de l’élevage au conditionnement.

-          Les cadences faibles permettent le respect des éleveurs qui travaillent à l’abattage et des animaux

-          Cet outil permet aux éleveurs du territoire de bénéficier d’un atelier de proximité.

Les difficultés- les points de vigilance

Le travail en équipe a beaucoup d’avantages mais il faut aussi veiller à maintenir de bonnes relations parmi les co-gérants et les sociétaires.

Ressources

Contacts :

SARL Abattoir du Diois

abattoirdiois@orange.fr; 04.75.22.01.00

Communauté de communes du Diois

Anouk Avons : chargé de mission abattoir ;  04.75.22.47.99

Pour plus d’informations :

Autres exemples

Il existe d’autres abattoirs de « petites tailles » en France : Bourg d’Oisans, La Mûre, Remiremont.

France inter 

Podcast du reportage sur l’abattoir de Die, 2016.

 https://www.franceinter.fr/emissions/comme-un-bruit-qui-court/comme-un-bruit-qui-court-28-mai-2016

 

 

 

 

 

L’abattoir de Die est un abattoir géré entièrement par des éleveurs du territoire.