Connexion
Vous avez crédits

Mutualisation d'une remorque frigorifique

Bouttier, Eric

remorque

La démarche

Présentation de la ferme :

atelier ovin avec 150 mères croisés préalpes/mourérous. Un atelier PPAM (en pause pour raisons de santé) + une activité d’accueil paysan (chambres d’hôtes et gîte).

D’où vient ce projet ?

Eric avait besoin d’un outil pour transporter ses carcasses d’agneaux. Une grosse part de la production d’agneaux est commercialisée en directe (Drôme, Gard, Vaucluse). Le simple isotherme n’était plus suffisant. Deux autres éleveurs de sa connaissance avaient aussi besoin de ce type de matériel. Ils ont donc décidé de créer une CUMA pour mutualiser les achats. Dans cette CUMA, il y a aussi une bétaillère, mais à laquelle Eric ne participe pas car il n’en a pas l’utilité.

Comment ça fonctionne ?

Il y a trois exploitations qui utilisent régulièrement le matériel+ un autre exploitant ponctuellement. Il n’y a pas besoin d’un responsable du matériel. Quand un éleveur en a besoin, il appelle le Président de la CUMA et va chercher la remorque à Bouvières où elle est stockée (chez le Président). A l’intérieur, la remorque est équipée d’une étagère, et de crochets qui permettent de suspendre des carcasses d’agneaux entières et des demi-carcasses de bovins. Il a été nécessaire d’équiper les voitures, avec une boule de remorque, une prise pour les lumières du véhicule, et une alimentation électrique renforcée (50 ampère) pour la chaine du froid. Les vieux véhicules ne sont pas adaptés.

Aspects financiers

Pour créer la CUMA, un apport de capital de 200 ou 300€. La remorque a coûté moins de 20 000€. Pour équiper les voitures, un kit était fourni avec la remorque (pour les branchements supplémentaires), et les kits supplémentaires ont coûté 300€ + 100€ pour les faire monter par un professionnel.

Points forts et difficultés

Les points forts :

Le principal avantage, c’est le moindre coût en investissement. Eric n’est pas partisan d’acheter en individuel et de suréquiper les exploitations. C’est aussi l’’idée de travailler à plusieurs qui lui est plaisante.

Les difficultés- les points de vigilance :

Peu de recul pour Eric. Pour Pascal Magand, l’éleveur bovin, les crochets placés sur le côté ne sont pas idéaux, car quand les carcasses pendent, la remorque est déséquilibrée.

Conseils de Eric

La Fédération des CUMA a aidé pour créer les statuts, et pour tous les aspects administratifs.

Ressources

Contacts :

Fédération départementale des cuma de la Drôme

145 avenue Georges Brassens CS30418

26500 BOURG-LES-VALENCE CX

04 27 24 01 76

Animateur : Bastien Boissonnier (Portable : 06 63 82 36 95)

 

Eric Bouttier, éleveur ovin à Francillon sur Roubion s’est associé à deux autres éleveurs pour acheter en commun une remorque frigorifique. Les avantages : réduire les investissements et travailler à plusieurs.