Connexion
Vous avez crédits

Tracteur en cuma

LUTIQUE, Alexandre

photo tracteur cuma

La démarche

Présentation de la ferme :

CUMA DE CHAMARGE – Président = Pascal Christophe
25 adhérents – 20 matériels  et 1 aire de lavage pour les produits phytosanitaires

Alexandre Lutique, viticulteur depuis 2012 et responsable de l’activité tracteur dans la CUMA de CHAMARGE. 

présentation de l'initiative :

La CUMA de CHAMARGE a investi en 2012 dans 2 tracteurs pour ses adhérents. Tracteur AGROPLUS F405 ECOLINE DT, d’une valeur de 30 000€, et un tracteur MASSEY  374 F d’occasion.

Initialement créée pour son activité de battage en 1928, la CUMA traverse le temps pour permettre aux agriculteurs de réduire leurs charges de mécanisations en mutualisant les investissements.

5 adhérents viticulteurs utilisent aujourd’hui les tracteurs attelés au matériel de la CUMA (Effeuilleuse, niveleuse, bineuse, semoir à couverts, atomiseur…).  Le regroupement des agriculteurs leur permet de bénéficier d’un tarif intéressant avec un volume total annuel de 350heures/an.

Les agriculteurs n’ont pas l’intention de laisser vieillir le matériel et se projettent déjà dans son renouvellement.

D’où vient ce projet – à quelle problématique il répond :  

Les charges de mécanisation pèsent 30% des charges d’une exploitation, et la traction en est responsable pour moitié. Réduire ses charges de mécanisation, c’est avoir du revenu en plus.

La mutualisation de la traction et du matériel dans la CUMA de Chamarge a facilité l’installation de jeunes agriculteurs qui ont pu bénéficier d’un matériel performant et confortable.

Pourquoi c’est innovant ?

« La CUMA, c’est pas hasbeen ! C’est plus que moderne, c’est avangardiste : c’est l’esprit de la coopérative. Un tracteur qui tourne pas beaucoup ça sert à rien ! »

Comment ça fonctionne ?

Pour utiliser du matériel en CUMA, il faut demander à devenir adhérent et estimer son volume d’activité annuel. En prenant des parts sociales, on devient associé coopérateur et on s’engage à utiliser le matériel selon le règlement intérieur de la CUMA.

D’un point de vue organisationnel, lorsqu’un agriculteur a besoin du tracteur, il contacte le responsable pour le réserver. Celui réalise le planning d’utilisation à la semaine. Il note sur un carnet le nombre d’heures réalisé. En fin d’année, une facture sera réalisée sur les travaux réalisés en fonction de son engagement.

Aspects financiers

En CUMA, à titre indicatif, le coût moyen d’un tracteur 100ch est de 18€/heure avec assurance, réparations, et entretien compris. (Guide des Prix de Revient Cuma).

C’est la CUMA qui fixe son tarif, au regard des différentes charges et des volumes d’activité, afin d’avoir un montant le plus intéressant !

La prise de parts sociales est nécessaire à l’adhésion d’une CUMA.

Points forts et difficultés

Les points forts :

  • Confort de travail
  • Tracteur performant
  • Facilite l’installation
  • Maintien une agriculture compétitive pour des petites exploitations
  • Plus de revenus pour les exploitations

Les difficultés :

  • Le choix de l’appareil !

Conseils de Alexandre

Bien déterminer les besoins avant de passer à l’acte d’investissement.
Bien veiller à la bonne entente du groupe.

Ressources

La FDCUMA Drôme et un petit groupe dans la CUMA de CHAMARGE.

Liens vers des sites permettant de creuser la thématique (bibliographie – lien – PDF ) 

http://www.gers-chambagri.com/fileadmin/documents_ca32/volontepaysanne/Dossiers_Thematiques/Annee_2014/Le_tracteur_en_CUMA__des_e%CC%81conomies_en_perspectives_VP_1255.pdf

http://www.entraid.com/articles/des-tracteurs-plus-rentables-en-cuma

http://www.entraid.com/articles/deux-tracteurs-dun-coup-cuma-de-montvendre

https://www.youtube.com/watch?v=CieepHSfGrI

 

Contact/coordonnées de structures locales qui accompagnent ce genre de projet
FDCUMA Drôme – 95 avenue Georges Brassens – 26500 Bourg-Lès-Valence  Cedex
04 27 24 01 76 - www.cuma.fr/fiches/drome-federation-des-cuma

 

Fiche réalisée par :
BOISSONNIER BASTIEN – FDCUMA Drôme

La CUMA de CHAMARGE a investi en 2012 dans 2 tracteurs pour ses adhérents