Connexion
Vous avez crédits

La cabane pastorale mobile

Claire Lapie, Séverine Moulinas

P1050131

La démarche

Présentation de la ferme : GAEC des Sages (Séverine Moulinas) : atelier ovin transhumant de 420 mères mourérous, installé à Roussieux. GAEC familial (2 associés). Estive dans le Parc de la Vanoise, et en hiver utilisation de surfaces pastorales à St May (environ 300 ha). Un berger est embauché pendant cette période (de décembre à début février).

GAEC de la Colline aux moutons (Claire Lapie) : atelier ovin de 200 mères (mourérous et mérinos d’Arles), installé à Ballons, GAEC de deux associés. Système extensif.

D’où vient ce projet ? En 2016, un état des lieux des cabanes pastorales, réalisé par l’Adem a montré que beaucoup de logements de bergers étaient en mauvais état, voire très précaires. Par exemple, sur 63 cabanes inventoriées, 50% ne possèdent pas de douches et encore moins de l’eau chaude (40%). Dès lors, une réflexion a été engagée pour améliorer l’état de logement des bergers. Or, dans certains cas l’investissement dans un logement fixe n’était pas opportun. S’appuyant sur l’expérience de nos voisins de PACA et sur les travaux du CERPAM, l’idée d’une cabane mobile est née.

Comment ça fonctionne ? La surface habitable de 14,4 m² permet de loger une personne. La cabane possède des toilettes sèche, une douche, une petite kitchenette et un lit (140x200) + du mobilier simple (réfrigérateur, table, chaises). La cabane est approvisionnée en eau chaude grâce à un chauffe-eau gaz. L’alimentation électrique se fait sur batterie. Un poêle à bois permet de chauffer la cabane en hiver. Le constructeur est une entreprise locale (BCB). Le PNR des Baronnies et l’Adem ont conduit une concertation de terrain avec les éleveurs afin de construire un outil adapté.

Pourquoi c’est innovant ? C’est son caractère mobile qui e fait une innovation : la possibilité de pouvoir déplacer la cabane et de la louer pour une courte période. De plus, il fallait des matériaux légers pour pouvoir la déplacer avec un 4x4. Le toit arrondi facilite le passage dans les chemins où des branches basses pourraient gêner. Le châssis assez élevé est un vrai plus. Enfin, le panneau solaire permet de compléter l’alimentation électrique, notamment pour la recharge du téléphone portable.

Aspects financiers

Le PNR des Baronnies provençales a financé la construction (coût total : 34 655€ HT), et a bénéficié de financement du Plan Pastoral Territorial du territoire (Feader, Région Auvergne Rhône-Alpes). Une convention a été passée avec l’ADEM pour la gestion quotidienne de l’outil.

Pour le GAEC des Sages, la location coûte 350€ HT pour deux mois.

Réservation : contacter l’ADEM. La cabane est réservée à un usage pastoral et priorité est donnée aux éleveurs situés sur le territoire des Baronnies.

Points forts et difficultés

Les points forts : pour le GAEC des sages, c’est un outil adapté à leur système. Le pâturage hivernal est situé à 32 km du siège d’exploitation. Le recours à la cabane mobile limite les trajets (sans cabane, jusqu’à 120 km par jour pour faire les allers-retours). Pour le GAEC de la colline aux moutons, cela permet de renforcer la surveillance du troupeau dans un fort contexte de prédation, qui nécessite d’être en permanence près du troupeau. Selon les rotations de pâturage, celui-ci est amené à passer la nuit dans des parcours loin du siège d’exploitation. Les éleveurs sont donc plus rassurés de savoir qu’il y a quelqu’un sur place, et le confort de logement est essentiel.

Les difficultés- les points de vigilance : c’est un outil collectif, l’entretien est essentiel. Les utilisateurs doivent en prendre soin. Attention au poids de la cabane (max 3,5 tonnes pour être tractable), dimensionnement du poêle (aujourd’hui, il est surdimensionné par rapport à la taille de la pièce). Sur les prises de 12 volts, bien signaler que ce n’est pas du 220.

Si on devait reproduire ce projet, il est envisageable que ce soit un bien commun, acheté par un collectif pastoral ou un groupement pastoral. Les éleveurs auraient la responsabilité de l’entretien, du planning de réservation…..

Conseils de Séverine Moulinas

CERPAM

Ressources

Contacts :

 

Séverine Moulinas – GAEC des sages

Le Village – 26510 Roussieux - 04 75 26 71 93

 

Gwennaelle PARISET

Chargée de mission Développement territorial agricole

Syndicat Mixte des Baronnies Provençales

45 chemin des randonneurs - 26510 - SAHUNE

www.baronnies-provencales.fr

tel: 04 75 26 79 05 /

fax: 04 75 26 79 09

 

 

Marie CABROL - Technicienne pastorale

 

ADEM Drôme

 

Avenue de la Clairette 26150 DIE

 

04.75.22.20.39 / 06.07.75.50.80

 

marie.cabrol@adem-drome.fr

 

adem26.wordpress.com

 

 

 

Pour plus d’informations : voir fiche technique de la cabane + état des lieux des cabanes pastorales en Drôme

 

 

Dans le sud du département, le Parc Naturel Régional des Baronnies Provençales a investi dans une cabane pastorale mobile, destinée à loger les bergers pendant la période d’alpage. Les éleveurs qui le souhaitent peuvent louer cette cabane pour une durée de quelques semaines à quelques mois. Elle peut se tracter avec un 4x4 puissant ou un tracteur. Le Parc assure l’entretien et l’amortissement du matériel, tandis que l’ADEM (service pastoral de la Drôme) gère les réservations, l’état des lieux et fait le lien avec les éleveurs. Deux éleveurs témoignent.